Guide d'achat de votre unité murale

 

Guide d’achat de votre unité murale

 

Vous craignez les grosses chaleurs de l’été et vous prévoyez l’installation d’une unité murale dans votre appartement ou maison? Climatisation, chauffage, puissance, bruit, efficacité énergétique : voilà ce qu’il faut savoir avant d’acheter.

1°. Climatisation, chauffage ou les deux?

Au Québec, la période au cours de laquelle on chauffe nos maisons est beaucoup plus longue que celle où l’on a besoin de climatisation. Même si vous ne voulez pas penser aux journées glaciales de janvier alors que l’été n’est pas encore arrivé, vous pourriez songer à l’achat d’une thermopompe murale dans une perspective d’économie de chauffage.
En effet, selon Ressources naturelles Canada, une thermopompe murale permet de réaliser des économies d’énergie et d’argent considérables , en comparaison, par exemple, d’un simple système de plinthes électriques (consommes 3 fois moins).

L’ évolution des technologies ces dernières années et la concurrence entre manufacturiers ont contribué à faire baisser les prix des thermopompes. Si bien qu’il est devenu moins intéressant d’acheter un climatiseur mural aujourd’hui.

Monosplit, minisplit, bibloc, sans conduit… En magasinant, vous allez entendre toutes sortes d’appellations. Mais quel que soit le terme utilisé, il se réfère en général au même type de système, c’est-à-dire un appareil (climatiseur ou thermopompe) composé de deux parties (bibloc), l’une installée à l’extérieur de la maison, l’autre à l’intérieur.

Compliqué ? Pour vous éviter un coup de chaleur, nous vous présentons les principales caractéristiques à vérifier avant de choisir votre unité murale.

Les différences entre les appareils offerts sur le marché sont importantes. Elles tiennent aussi bien à la qualité des matériaux utilisés lors de la fabrication qu’à la disponibilité des pièces de rechange en cas de bris. Méfiez-vous des aubaines mirobolantes que vous pouvez trouver dans les grandes surfaces. Il s’agit souvent d’appareils fabriqués par des manufacturiers qui ne seront pas capables de vous dépanner si votre climatiseur ou votre thermopompe connaît un problème.

2°. Quelle puissance?

La puissance d’un climatiseur se mesure en BTU/h, une unité d’énergie qui désigne la puissance fournie en une heure par un appareil chauffant ou réfrigérant. Il existe des appareils muraux de différentes puissances, comprises entre 9 000 et 18 000 BTU/h. Les modèles d’une capacité de 12 000 BTU/h sont les plus populaires au Québec. Les paramètres à considérer sont nombreux : votre maison a-t-elle un ou plusieurs étages ; la pièce principale est-elle à aire ouverte ; quelle est la qualité de l’isolation, la superficie à climatiser, la hauteur du plafond ?

3°. SEER, HSPF, Ultraheat et Energy star?

Si, entre deux machines utilisées dans les mêmes conditions, l’une consomme plus d’électricité que l’autre, sa cote sera moins élevée.

SEER indique l’efficacité énergétique d’un système de climatisation.
HSPF indique l’efficacité énergétique d’un système de chauffage.

La réglementation canadienne exige que tous les produits neufs aient une cote SEER de 11 ou plus. Plus le chiffre est grand, plus l’appareil est éco-énergétique. Les programmes de subvention gouvernementale, comme Rénoclimat, exigent des appareils dont la cote est d’au moins 14,5.

La catégorie Ultraheat va regrouper les unités qui possèdent un rendement énergétique élevé par des températures basses (100% à -20°C et 80% à -30°C).

Enfin, les équipements doivent aussi être homologués Energy Star (logo qui indique qu’un appareil est parmi les plus écoénergétiques sur le marché au Canada).

4°. Le niveau sonore (dBA).

De manière générale, les fabricants ont diminué significativement le bruit émis par le compresseur de leurs appareils. Selon les spécialistes, il est possible pour vous de comparer les modèles en vous fiant aux indications en décibels sur les emballages, si vous y retrouvez aussi une certification CSA B52. De prime abord, le Conseil canadien des normes prend soin de s’assurer que les affirmations du fabricant sont véridiques. Entre deux machines à caractéristiques égales, choisissez celle avec le nombre de dBA le plus bas.

5°. Wifi.

Certaines machines offrent la possibilité d’être connectées en Wifi. Cela vous permet via votre smartphone ou tablette de gérer à distance la température de votre intérieur afin d’obtenir la température idéal en tout temps.